Logo Digihub
( 0 items - $0.00 ) | Connexion

À l’aube d’une nouvelle ère industrielle?

L’entreprise Andromedia Technologies qui est abritée au DigiHub Shawinigan a présenté un nouvel allié pour les manufacturiers: SIS-X est un outil d’entretien prédictif qui permet de prédire les problèmes et de planifier l’entretien avant qu’un bris à une machine survienne.

Pour les fondateurs d’Andromedia Technologies Bertrand Gauvreau et Sylvie Rioux, ce nouvel outil pour les manufacturiers permet de prévoir l’imprévisible. «On est à des années-lumière de ce qui se faisait comme application pour surveiller les machines, lance M. Gauvreau. Les capteurs connectés au programme de surveillance de SIS-X permettent de surveiller et d’analyser automatiquement les performances et la condition des machines et des systèmes. Grâce à la mesure continue de la température, de la vibration et de l’efficacité de la lubrification, SIS-X vous avertit s’il détecte une anomalie comparativement au comportement de référence de vos machines et vous permet d’intervenir avant que le bris ne survienne.»

Alors qu’il réalisait la maintenance de la machinerie dans une usine, Bertrand Gauvreau a songé à cette idée depuis plusieurs années. C’est depuis quatre ans que le projet a pris son envol, pour finalement en arriver au stade de la production.

«On fait beaucoup de veilles technologiques, et l’entretien prédictif développé de la manière qu’on l’apporte, à notre connaissance c’est une première dans le monde. On a plusieurs discussions en cours avec d’autres entreprises et organisations, avec des multinationales qui sont solidement implantées dans le monde, on commence à sentir les premières vagues du tsunami de demandes qui s’en vient. On vise un marché de proximité d’abord, puis on a l’objectif le marché international. Si on compare le prix de notre équipement à la douleur qu’il permet de soulager dans les industries, c’est très peu dispendieux. Combien peut coûter le moteur principal d’une machine à papier dans une papetière? Un bris évité paie peut-être 10, 20 ou 30 fois le prix d’un SIS-X», opine M. Gauvreau.

L’entreprise FAB3R a utilisé le système SIS-X comme projet pilote depuis le début de l’année. L’outil a été installé sur l’une des machines d’usinage. «L’outil permet à notre équipe de maintenance de voir leur travail avec des yeux différents. L’outil peut s’adapter à n’importe quel type d’équipement. On a des équipements qui varient entre 20 et 50 ans d’utilisation, et on peut vérifier la température, la vibration, le niveau d’huile, et tout ça en temps réel. Les gars en maintenance surveillent tout ça, et vont même dire au machiniste qu’il a abusé de la machine qui réduit la durée de vie des composantes», exprime le président et directeur général de FAB3R.

L’entreprise a l’intention d’outiller tous ses équipements avec ce système.

Le maire de Shawinigan Michel Angers soulignait que le pôle d’usine intelligente du DigiHub est celui qu’il affectionne particulièrement en raison de son ancienne vie à l’usine Rio Tinto Alcan. «J’ai été un homme de maintenance et avec cet outil, on aurait fait plein de choses différemment. La Ville de Shawinigan fera appel à cette entreprise pour connecter nos équipements. On sera un banc d’essai comme ville, et on fera rayonner l’entreprise dans d’autres villes du Québec.»

Source:
Patrick Vaillancourt, L’Hebdo du St-Maurice, 4 juillet 2018
https://www.lhebdodustmaurice.com/a-laube-dune-nouvelle-ere-industrielle/

2018 Tous droits réservés - Digihub